Into the Argentina

Il était une fin ...


Eh vous tous !

 

Je fais un peu signe de vie quand même pour vous raconter la fin de mon voyage et puis je vous souhaite une bonne journée de boulot car à l’heure où vous lisez ses lignes, je suppose que beaucoup d’entre vous sont à la pause café si j’ai bien compris !

J’ai donc échangé mon billet fin mars. Pour ne pas payer trop cher sur le changement de date, je pars de « mi Buenos Aires querido » le 23 Avril à … bah tiens, je me souviens même pas à quelle heure je pars d’ici ! Ah si, le 23 Avril à 14h00, j’arriverais donc en France le lendemain à 16h00.

Pour répondre aux questions de certains, je compte profiter de mon congé sabbatique jusqu’au bout et donc trouver un taf rapidement pour la saison d’été ! Et qui sait, si tout se passe bien ! Je pourrais p’tet me refaire un road-trip en Argentine avant de reprendre le boulot à Infomil !!! (J’aime rêver ! lol)

 

Du coup mon périple a vraiment changé depuis que j’ai décidé de rentrer, comme je me suis sorti le nez de mes recherches de boulot ici, j’en profite pour passer du temps avec les résidents de chez Carlos Gardel. Depuis un peu plus d’un mois il y a quelques sédentaires, je vous fais les présentations :

 

-       Fabio, Lucas & Elton (Brazil) qui sont des artisans (ils font des colliers, bracelets et autres bijoux). Ils vendent leur produits dans la rue ce qui leur permet de vivre ici et d’avoir quelques économies pour voyager.

-       Boudjeka (Cameroun) qui est ici pour faire un court-métrage dont l’action se passe à Buenos Aires.

-       Naïm (France), un cuistot qui vient de finir la saison d’été ici et se prépare à rentrer au pays.

 

Il y a vraiment de bonnes ondes ici, l’ambiance est très détendue et familiale. Depuis le début du mois on a mis en place des « asados » (barbecues) tous les lundi, c’est un peu notre samedi à l’auberge car les brésiliens bossent tout le week-end. Les grillades se font en terrasse de l’hostel avec de bonnes petites salades et du bon vin argentin accompagné des playlists de Bibi !

 

Depuis le début du mois j’ai fais quelques sorties dans Buenos Aires. Mon plus gros coup de cœur est la soirée au centre culturel Konex où se produit tous les lundi soir la troupe de la Bomba de Tiempo . L’entrée est de 20 AR$ (4€) pour 3h de show/chaud et ça vaut son pesant d’or car la musique transporte rapidement la foule dans une trance phénoménale (la vidéo parle d’elle-même !).

 

J’ai ensuite profité de la rencontre avec 2 Nantais pour faire quelques visites de la ville. Je suis donc allé faire un tour dans le quartier de Puerto Madero de nuit, une promenade très agréable qui rappelle un peu la récente rénovation des hangars à bananes sur Nantes. On peut admirer sur place la Frégate Presidente Sarmiento (un magnifique trois-mâts qui servait de bateau école) ainsi que le Puente de la Mujer. Sur cette superbe passerelle design, j’ai rien trouvé de mieux à faire que de siroter ma Quilmes (bière argentine) et de me faire arrêter par les flics ! Heureusement, j’avais mes papiers et mon interlocuteur a simplement vidé le fond de ma bouteille dans le rio pour me la rendre vide ! Nous avons également été rendre visite à Eva Perón (Evita), je suis pas spécialement intime avec elle, l’histoire est que le cimetière où elle est enterré est ouvert au public et qu’on peut lui rendre hommage … En France on a un cimetière avec Jim Morrisson, Jean Carmet, Molière … Les argentins ont Evita ! Du coup on a voulu aller ensuite au museo nacional de Bellas Artes (pas besoin de vous faire de traduction ?) et avec ma chance formidable … et bien c’était fermé ! C’est souvent ce qui arrive quand on veut visiter des lieux touristiques en esquivant les touristes, et bien les lieux sont souvent fermés ces jours-là ! On s’est réconforté avec la « Flor de Metal » et le « Combi WV » !

 

     

 

Je profite également de mon temps libre pour préparer mon retour à Nouga-York City et m’investir dans des projets qui me tiennent à cœur. 

Je vous invite donc à visiter la page « Pour les restaurants à yöyölitons en France !!!  », le concept réside dans la dégustation d’insectes, d’escargots, d’huitres … Je m’associe à ce projet car il correspond bien à mon idée du dépassement de soi …

Je vous invite également à visiter la page de « Poulpikets  », c’est une aire de jeux couverte pour les enfants qui se trouve près de La Baule, je bossais là-bas avant d’arriver sur Toulouse et j’essaie de développer un peu leur com Web. Surtout que depuis peu la structure s’ouvre aux ados et adultes pour des soirées privées donc je vais essayer de promouvoir un peu tout ça !!!

 

         Depuis dimanche dernier je donne également un coup de main à Boudjeka dans la réalisation de son film, j’ai la charge de prendre des photos de tournage et puis aussi d’aider un peu au niveau technique ! C’est vraiment très intéressant car le projet est amateur & indépendant donc je vois comment faire un film avec peu de moyen ! Vous pouvez voir les photos du tournage sur la page de la « Fabrik Du Cinéma  ».

 

         Bon sinon le climat quant à lui s’est plutôt rafraichit ! La journée je peux encore sortir en short/polo/claquettes mais le soir, le p’tit pull est de rigueur !

Je pense qu’on doit se rapprocher un peu des températures françaises donc j’imagine que la transition ne sera pas trop rude à mon retour !

 

A très vite !

 



A Buenos Aires, le 14/04/2010, 07:08 ... 4 commentaires

.....................................................


Retour à la réalité


Ca me fait vraiment mal au cœur de poster cet article mais j’arrive au bout de mon échéance. Je n’ai toujours pas de pistes sérieuses m’incitant à continuer mes recherches et je n’ai plus vraiment d’alternatives pour continuer mon aventure comme je l’entends.

Aurais-je dû faire ce voyage différemment ? Sûrement ! Mais bon, je l’ai fais comme je voulais et je ne le regrette pas. J’ai pris le recul que j’avais besoin sur ma vie en venant ici et je sais que je reviendrais pour achever cette aventure sous une forme différente. Qu’est-ce que j’aurais aimé être reporter, financé par un journal ou magazine quelconque et n’avoir comme soucis que la question de ma prochaine destination … Ah utopie, quand tu nous tiens !

Bref, comme vous l’aurez compris j’ai décidé de rentrer, je remercie tout les gens qui m’ont proposé leur aide financière mais j’ai déjà le moral qui se rapproche de mes chaussettes et je ne veux pas me ruiner (moralement) d’avantage. Je vous remercie tous de m’avoir encouragé avec vos commentaires et mails. Sachez que mon rêve est toujours intact et que je souhaite toujours faire le tour de l’Amérique du Sud, d’ailleurs j’ai même rajouté quelques pays à ma liste suite aux rencontres que j’ai faites ici ! Notamment la Colombie, comme beaucoup d’entre vous j’avais comme vision un pays super malsain où il ne faisait pas bon vivre et bien figurez-vous que c’est le coup de cœur de la plupart des voyageurs que j’ai croisé, les gens sont très abordables et avenants ! Moi qui pensait que c’était des terroristes qui kidnappent les touristes ! J’avais également mis de côté le Brésil pour la barrière de la langue et finalement mes potes brésiliens de l’hostal m’ont prouvé que ce n’était pas un problème pour se faire comprendre là-bas !

Enfin voilà, je préfère donc rentrer et rebondir sur autre chose … Ceux qui me connaissent depuis longtemps savent que je ne suis pas du genre à me morfondre et j’ai déjà d’autres projets qui vont me permettre de m’occuper à mon retour et revenir ici d’une autre façon. L’écriture d’un blog me plait bien et je me demande si je vais pas en faire un autre plus global … On verra ça plus tard. En attendant pour clôturer cette aventure, voici une petite démo de tango argentin …

 

On se revoit bientôt les amis !

 



A Buenos Aires, le 26/03/2010, 03:05 ... 23 commentaires

.....................................................


Quand j'galère


Bon comment vous dire ?

La galère commence vraiment ! J’ai réussi à traduire mes papiers sans trop de problèmes, le souci c’est que quand j’ai contacté la RH de l’entreprise pour prendre rendez-vous pour déposer les papiers, elle m’a expliqué qu’ils venaient, en fin de compte, de trouver quelqu’un d’autre … AAAAAARRRRRRRGGGGGGHHHHH

Donc retour à la case départ mais avec les papiers en mains ! Mon problème c’est que je n’ai pas trop de réponses à toutes mes candidatures alors je commence à me poser des questions !

Ce qui m’inquiètes aussi, c’est que je pensais faire du wwoofing (bénévolat dans des fermes bio) dans le pays si jamais je ne trouvais pas mon bonheur au niveau pro à Buenos Aires, mais après en avoir contacté un bon paquet, la plupart demandent une participation financière alors que le principe de ce système est au départ de bosser en échange du gite et du couvert. Du coup, j’ai pas trop le choix, si je veux rester ici, faut que je bosse ! Sauf que mes petites économies commencent vraiment à crier famine !!!

J’ai quand même rencontré le grand oncle d’une amie qui vit ici depuis 30 ans, je suis allé exposer mon projet et il m’a laissé quelques numéros de personnes à joindre qui pourraient m’aider dans mes recherches … Vamos a ver.

Sinon à part ça pour revenir sur une note un peu plus positive, j’ai vu pas mal de choses ici depuis mon dernier post ! Pour commencer, la rue dans laquelle je vis a été bloqué pendant 3 jours pour le tournage d’une pub pour une bière polonaise (j’ai bien essayé de m’incruster dans le champ de la caméra mais c’était un film style années 20 donc je faisais un peu anachronique !) J’ai quand même pu filmer une scène depuis mon balcon pour vous faire vivre le tournage !


La semaine dernière j’ai retrouvé Marie-Amélie, une étudiante française en webmastering. On en a profité pour faire connaissance déjà dans un premier temps (c’est ma cousine qui nous a mis en contact, on ne se connaissait pas), puis étant donné qu’on était près du Zoo de Buenos Aires, on s’est fait une petite balade zen et ensoleillée ! Bon c’était pas super extraordinaire car les animaux sont bien évidemment tous blazés d’être en cage mais on a croisé certaines espèces qu’on trouve pas en Europe comme le tapir, le tamanoir ou encore le mara (lièvre de Patagonie) et bien évidemment le lama du Pérou !

On s’est retrouvé à nouveau il y a quelques jours car dans le quartier où je vis. Tous les dimanche ils bloquent la Calle Defensa pour la feria de San Telmo. Ne vous enflammez pas les gens du sud, ce n’est pas l’orgie que vous avez l’habitude de faire tous les étés, une feria ici c’est une sorte de marché, un mélange entre foire à la brocante et vente de produits locaux. On retrouve beaucoup d’argentins qui vendent leurs vieux bibelots et des brésiliens, péruviens, chiliens … qui vendent des articles de leur pays. On a donc remonté toute la rue pour arriver au final à la Plaza de Mayo et voir la Casa Rosada (siège du pouvoir exécutif d’Argentine). Sur les photos mises en ligne, vous pouvez voir beaucoup de drapeaux argentins car c’est ici que manifestent tous les jours les vétérans de la guerre des Malouines (je ne sais pas encore vraiment ce qu’ils revendiquent mais je me renseigne ! Pour les plus jeunes, cliquez sur le lien si vous voulez en savoir plus sur cette guerre très contemporaine). Il faut également savoir que toutes les semaines à lieu une autre manifestation qui est celle des « mères de la place de mai  » qui depuis le 30 Avril 1977 se battent pour retrouver leurs enfants disparus pendant la période de la « guerre sale » (cf. les films conseillés dans le post « otro mundo es possible »).

Bon au retour de cet aparté géopolitique on a quand même croisé Mafalda qui trainait sur un banc donc on s’est arrêté lui faire un p’tit coucou !

Sinon la vie à l’auberge se passe toujours bien, je croise toujours autant de touristes mais j’ai maintenant des habitués qui pensent rester quelques mois ici pour me tenir compagnie. Du coup, ils ont réussi a négocier una parilla (prononcez « paricha », qui est en fait un barbecue) afin de faire des asados (des barbecues !). Du coup, pour une dizaine de personnes, chacun donne 20 AR$ (4€ environ) et on se fait un festin avec de la viande à gogo, des salades, du vin et de la bière …

Je vous laisse maintenant regarder les photos tranquillement et je vous dis à la prochaine.

PS : évitez les commentaires anonymes ! J’aime bien savoir qui me laisse des messages  !



A Buenos Aires, le 17/03/2010, 19:59 ... 6 commentaires

.....................................................


Suivez le guide


 Salut les amis !

Bon je referme la parenthèse sur la prise de conscience mais ça ma paraissait important de parler avec vous de tout ça. Merci à ceux qui ont postés des commentaires :

-       Kox : je suis honoré que tu t’exprimes sur mon blog et même si on n’a jamais pris le temps de partager ce genre de conversation au taf, je savais bien qu’on partageait les mêmes valeurs !

-       Nico : j’espère sincèrement que 2012 sera bien une transition et qu’elle ne sera pas trop brutale !

-       Romain : je te l’ai dis en live mais j’attendais ton commentaire avec impatience ;) Je suis de tout cœur avec toi dans tes recherches de stage à l’Est de notre continent et j’espère que tu mettras également un blog en ligne !

-       Jew : en effet, cette chanson de Tryo est une bonne B.O. pour cet article !

-       Pascal : ton message caché est bien : « moi je boycotte L’Equipe ! » ? (lol), j’avoue que mon post était bien sérieux mais ne t’inquiètes pas je garde le sourire !

-       Ade : par expérience je dirais que dans le quotidien c’est peine perdue de vouloir changer la masse, c’est des coup d’épée dans le vent. L’important c’est de préserver sa pensée et de la faire partager aux gens qui sont réceptifs …

-       Teille : je suis impatient d’avoir tes commentaires sur Zeitgeist ainsi que ceux de Pocket, je n’attends pas ceux de Truff, il va s’endormir au bout des 10 premières minutes ! (lol) Toujours est-il que je suis impatient de vous avoir à mes côtés pour partager cette aventure !

Merci aussi Patrick de parler de moi dans ton blog, je le lis de temps en temps !

Et pour finir, ne t’inquiètes pas P’pa je sais rester simple, je ne vais pas me transformer en Che Guevara mais j’aime bien partager mes idées et faire réagir mon entourage !!

Voilà pour les remerciements, revenons un peu à nos moutons !

J’AI RECU MES PAPIERS !!! Du coup, ils sont en cours de traduction et je devrais les récupérer lundi ou mardi (230 AR$ la traduction quand même ! = 46€)

Mais bon, ca avance ! Et ca me remonte le moral !

Du coup je continue à me serrer la ceinture au niveau des dépenses et je tiens le coup ! Etant donné que beaucoup désespèrent d’avoir des photos d’ici, je vous ai concocté une petite visite guidée du quartier, ce n’est pas très long mais je fais ça avec mon appareil photo et la carte mémoire est vite pleine ! Bonne balade …

 

 

 



A Buenos Aires, le 6/03/2010, 19:12 ... 7 commentaires

.....................................................


Otro mundo es possible


 

Pour commencer, j’ai une bonne nouvelle, mes papiers sont « apostillés » et ils viennent de partir de France donc j’attends patiemment qu’ils arrivent pour en faire la traduction officielle et enfin les donner à la boite qui s’occupera de la suite des évènements.

Bon, cet article va faire un petit aparté dans le récit de mes aventures mais je profite des lecteurs assidus de mon blog que vous êtes pour sensibiliser un maximum de personnes.

Comme vous les savez déjà ça fais un moment que je ne regarde plus la TV et que je m’informe par le biais d’internet. En effet, la pauvreté culturelle des programmes TV et la désinformation totale des JT m’ont conduit à ce boycott. Du coup, c’est vrai que je passe pour le « geek » de service toujours planté derrière mon MacBook mais il me permet de ne pas trop m’isoler et d’avoir des sujets de discutions autre que : « qui s’est fais éliminé à la ferme célébrité cette semaine ? » ou « quelle équipe va gagner la champions league cette année ? » ou encore « combien de militaires français se sont fait tuer en Afghanistan ? ».

Si j’ai choisi de partir en Amérique Latine, ce n’est pas par hasard, je sais que les gens d’ici ne se laissent pas faire et s’organisent pour avancer sans l’aide des autres nations. Avant de partir vous avez été très nombreux à me dire de faire attention à moi, me méfier des endroits que j’allais visiter, des gens que j’allais rencontrer ...

Bien sûr, peu d’entre vous connaissent vraiment la manière dont vivent les gens ici. Ces conseils sont le résultat d’une certaine information que vous avez reçu par les médias (Enlèvement de Ingrid Betancourt en Colombie par le mouvement FARC, Arrestation à Buenos Aires des 2 étudiantes niçoises pour trafic de drogue ou tout autre reportage livré par Envoyé Spécial ou autre)

C’est vrai qu’il y a eu des enlèvements en Argentine entre 1976 et 1983 mais à cette époque là, il y avait une dictature militaire et tous les argentins qui s’opposaient au régime étaient enlevés voire torturés et certains abattus. Deux films traitent bien le sujet : « Buenos Aires 1977  » et « Disparitions  ».

Au niveau musical, certains artistes dénoncent également la désinformation et soutiennent plus ou moins un mouvement altermondialiste. Le premier artiste qui m’a ouvert les yeux sur le monde est évidemment Manu Chao mais j’ai toujours considéré sa musique et ces textes comme « festifs ». Le second artiste est Rockin’ Squat (Chanteur de groupe de rap Assassin et accessoirement frère de Vincent Cassel !), son groupe s’est formé en 1985 (à la même époque que Suprême NTM et IAM) sauf que son crédo était de valoriser les textes plutôt que d’idolâtrer les membres du groupe. Ainsi pendant près de 15 ans, on ne le voyait pas à la TV où alors avec le visage caché et très peu de gens savaient qu’il était le fils de Jean-Pierre Cassel. Je trouvais que cette « formule secrète » était très originale et j’ai donc écouté ce qu’il faisait. C’est un rap intelligent qui contrairement au « skyrap » que tout le monde connaît permet de se cultiver et s’intéresser aux problèmes qu’il existe dans notre monde. Il prouve comme dirait Médine que « le rap n’est pas une machine à sous mais une machine à penser ».

L’artiste lié à mon voyage est Keny Arkana, c’est une franco-argentine qui se révolte face à la mondialisation par l’intermédiaire de textes engagés. Elle a d’ailleurs réalisé un documentaire très pertinent sur le façon dont la société actuelle basé sur le profit « bouffe » toutes les nations de ce monde : « Un Autre Monde Est Possible  »

J’ai regardé ce documentaire avant de partir et en discutant de ça avec Jonath’ (mon p’tit frère), il m’a renvoyé vers un autre documentaire américain nommé « Zeitgeist  » (L’esprit du moment) qui dénonce les mythes mis en place par une minorité dominante afin d’exploiter le peuple. Il se décline en 3 axes : les origines du Christianisme, le 11 septembre 2001 et le système bancaire.

La suite de ce film est « Zeitgeist : Addendum  » qui propose une société-technologique basé sur "The Venus Project " de l’ingénieur social Jacques Fresco.

Je ne vais pas m’engager dans une explication de ses 2 films car je les ai regardés hier et c’est trop frais pour moi d’en parler mais je vous invite tous à les regarder car j’aimerais discuter de tout ça avec vous à mon retour (Ca vous laisse jusqu’au mois de décembre 2010 pour les regarder alors ne venez pas me dire quand je reviens que vous n’avez pas eu le temps de les regarder !)

Tout ça pour dire quoi ? Simplement pour vous dire que vous voyez tous qu’on est dans un monde qui n’est pas juste et qu’on est en train de le foutre en l’air à cause de l’argent, la religion et la désinformation. Pendant ces 3 années de boycott télévisuel, j’ai appris que pour changer notre monde il n’y avait qu’une seule alternative : réduire notre consommation. Si je ne suis pas encore marié et que je n’ai pas d’enfants, ce n’est pas un hasard, je veux offrir à ma famille, comme beaucoup d’entre vous, un monde meilleur mais arrivé à 28 ans je n’ai toujours pas toutes les clés pour vivre correctement en dehors de ce système que les marginaux appellent « Babylone ».

Je sais que beaucoup d’entre vous qui lisent ce blog partagent mes idées et vous me connaissez tous, je ne juge pas votre façon de vivre mais je pense qu’il est temps pour vous tous de faire un pas vers un monde meilleur pour les futures générations et pour ça vous n’avez pas grand chose à faire : boycottez les journaux TV, cultivez-vous sur des sujets qui vous intéressent et essayez au maximum de devenir autonome au niveau énergétique (oubliez les panneaux solaires pour le moment car leur durée de vie est de 10 ans et on ne sait pas les recycler, optez plutôt pour la géothermie).

Je terminerais par une petite théorie, on a entendu beaucoup parler de 2012 ces dernières années. Beaucoup associent cette année à la fin du monde à cause des médias hors pour les incas c’est le début d’une nouvelle ère donc pourquoi ça ne serait pas celle d’une nouvelle société plus juste ?

J’attends vos commentaires …



A Buenos Aires, le 26/02/2010, 21:57 ... 8 commentaires

.....................................................


{ Page précédente } { Page 1 sur 3 } { Page suivante }

Marco a.k.a "Le Nomade"




Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire

...........................


Derniers articles


Il était une fin ...
Retour à la réalité
Quand j'galère
Suivez le guide
Otro mundo es possible

...........................


Où suis-je actuellement ?



...........................


...........................


Sites favoris


Au Pays Des Kangourous
Into The World
Mansah
Aline Au Pays Des Caribous
Un aperçu
Butterflymam

...........................


Rubriques


Avant de partir ...
Buenos Aires

...........................


Amis



...........................



Newsletter

Saisissez votre adresse email


...........................


Flux RSS